webleads-tracker

La bienveillance en entreprise : quel rapport avec le business ?

24/05/2019

DC Pilot la direction commerciale en temps partagé



La bienveillance en entreprise 


Le bonheur
en entreprise est aujourd'hui une thématique à la mode, c'est pourquoi je préfère parler plus généralement de la qualité de vie au travail. 

Un constat en entreprise

Une étude de Technologia (Cabinet de prévention des risques professionnels) indiquait que 3,2 millions d’actifs présentent un risque élevé de faire un syndrome d’épuisement professionnel ou un burn-out. Cela représente environ 12,6% de la population active en France !

Lorsque l’on sait qu’un burn-out a des effets désastreux sur la victime elle-même (conséquences psychologiques et physiques, absentéisme prolongé, peu de chance de revenir dans l’entreprise) mais également pour son employeur (coûts directs et indirects, réputation, risque prud’homal), n’est-il pas mieux de faire en sorte que les salariés soient heureux en entreprise ?

Selon une étude de Deloitte et Cadremploi, la reconnaissance du travail est considérée comme le principal levier d’influence sur la qualité de vie au travail (76%) et notamment le respect, l’écoute et l’équité alors même que 7 salariés sur 10 déclarent ne pas se sentir reconnus à leur juste valeur. Ce sont ensuite le contenu du travail (47%), le mode de management (46%) et l’équilibre vie privée et vie professionnelle (46%) qui sont considérés comme des facteurs-clés du bien-être au travail.

Derrière tous ces chiffres, la responsabilité première est celle des managers. J’ai toujours été stupéfait de la manière dont certains managers parlaient à leurs équipes. Faut-il leur en vouloir ? Dans le domaine commercial, les managers sont souvent promus au mérite de leurs résultats commerciaux et ne sont que rarement accompagnés dans un changement de poste. Or, un bon commercial ne fait pas forcément ni automatiquement un bon manager.

Mais la responsabilité est également celle des salariés. Est-il normal de tout accepter, de sacrifier sa vie personnelle ou d’être tout le temps joignable ?Il va de soi de dire à son client « non » lorsque sa demande est inacceptable, il devrait en être de même avec sa hiérarchie.

Améliorer la qualité de vie au travail

1. De la méthode :

  • Avoir une stratégie d’entreprise et la communiquer en interne. Définir un projet commun auquel tous les acteurs de la société adhérent.
  • Mettre en place de vrais outils de mesures permettant de piloter les relations humaines et les résultats.

2. De l’humain : 

  • Rétablir le lien quotidien entre le manager et son équipe afin d’apprendre à mieux se connaître. Est-il normal de faire uniquement le point lors du fameux entretien individuel de fin d’année ?
  • L’échec fait partie de la vie professionnelle, il faut savoir l’accepter pour ses collaborateurs et ne pas le sanctionner d’office.
  • La valorisation et la reconnaissance du travail bien fait : des félicitations et un merci sont tellement gratifiants.

Peu importe la position que nous occupons dans l’entreprise, nous sommes tous acteurs de notre relation à l’autre. Etre bienveillant en entreprise aura un impact direct sur les résultats chiffrés de l’entreprise et donc sur le business généré. En effet, moins d’absentéisme, l’augmentation de la productivité et la fidélisation des équipes sont les conséquences directes d’un état d’esprit bienveillant.

Stimuler et manager vos collaborateurs au profit de l'entreprise mais jamais au détriment de l'humain ! Mais comment faire accepter un changement ?

Chez DC Pilot, nous sommes convaincus que c’est parce qu’elle allie méthodologie, savoir-faire et qualité des relations humaines que notre approche contribue à améliorer les performances commerciales des PME. Alors, si on s’y mettait ?



Publication par M. Franck GLASER - Dirigeant Associé 

www.dc-pilot.com 

Dirigeants,
Évaluez la performance commerciale de votre entreprise !

... Et nous vous offrons votre synthèse complète et personnalisée avec nos recommandations!

Démarrez